Chronique d’un « sale programmeur »

By Romain Boulay on 7 janvier 2010 in French iOS Links
k 0

Et ouais, être développeur lorsqu’on a plus de 30 ans en France, c’est pire que d’être caissier à 40 ans. La plupart des gens qui passent 90% de leur temps à programmer vont s’arranger pour qu’on les voit comme des ingénieurs d’études, des experts techniques, des chefs de projets, des architectes solution, des consultants, etc. Le top, quand on est un pauvre prestataire d’une SSII en mission pour une banque, et que l’on passe ses journées à coder, c’est de raconter à tout le monde qu’on est INGENIEUR DANS LA FINANCE. Oui oui.

C’est assez terrible, mais il semblerait qu’on n’y puisse pas grand chose.

La première observation, c’est que le phénomène est assez localisé. Ou plutôt : le phénomène n’est pas généralisé. En France, dès les études, on explique qu’il y a les développeurs (berk), et les chefs (ouais).

La suite : Dégage, sale programmeur ! « Codingly.

0 Comments